Poule en hiver : comment la protéger ?

Comme beaucoup d’animaux, la poule n’est pas particulièrement frileuse, elle résiste parfaitement aux températures hivernales. Pour autant, il ne faut pas oublier de l’aider à vivre cette période dans les meilleures conditions. Comment protéger ses poules du froid ? C’est ce que nous allons découvrir.

La poule ne craint pas le froid

Contrairement aux humains, la poule n’est pas déstabilisée lorsque le froid fait son apparition. En effet, elle peut supporter aisément des températures négatives, jusqu’à moins 20° pour les plus résistantes. Si la poule mue à l’automne (ce qui n’est certes pas toujours le cas), c’est pour mieux se protéger du froid et arborer son plumage hivernal. N’ayez donc aucune crainte, votre poule ne va pas mourir de froid.

Quid de l’humidité ?

Voilà en revanche le danger majeur pour les poules. Si elles ne craignent pas le froid, elles détestent l’humidité et les courants d’air. Si vous réalisez vous-même la construction de votre poulailler, veillez à ce qu’il soit parfaitement étanche et que l’air circule correctement. Il existe aujourd’hui des poulaillers conçus pour que les poules puissent passer un hiver dans les meilleures conditions, sans être perturbées par la pluie. C’est le cas du poulailler Omlet avec sa grille d’aération et sa couverture thermique. Si votre poule évolue dans un milieu humide, elle peut tout simplement tomber malade et s’affaiblir, voire mourir.

Omlet couverture thermique

Comment protéger sa poule l’hiver ?

Si la poule est résistante, c’est en partie grâce à vous. En effet, c’est en lui fournissant un espace sain et une alimentation riche qu’elle supportera toujours mieux le froid. Voici ce que vous devez faire pour accompagner votre poule l’hiver.

Bien pailler le poulailler

Bien que résistante au froid, la poule aime se blottir dans un tas de paille. N’hésitez donc pas à augmenter la dose et à la changer régulièrement si vous constatez qu’elle prend l’humidité. Idéalement, le lit de vos poules sera perché pour s’éloigner d’un sol potentiellement humide.

Bien vérifier l’eau

Vous buvez en hiver ? Les poules aussi ! Il est essentiel que les poules disposent en permanence d’eau, c’est salutaire pour elles. S’il peut être recommandé de mettre de l’eau un peu tiède pour qu’elle gèle moins vite, il est préférable de vérifier cette eau et de la changer deux fois par jour (voire plus selon les températures auxquelles vous êtes confronté).

Bien nourrir ses poules

En hiver, les poules ont besoin d’aliments plus riches. N’hésitez pas à leur proposer une alimentation équilibrée et variée. Vitamines et protéines doivent être au menu. Si elles sont en liberté, elles sauront trouver ce qui les intéresse mais n’oubliez pas tout de même de varier les graines et de leur faire plaisir en leur donnant quelques restes de viande, de pâtes ou de riz.

Poule dans la neige

Vérifiez crêtes et barbillons

Il peut arriver que la crête et les barbillons de votre poule gèlent. Ce sont des zones fragiles chez la poule l’hiver. S’il fait un froid polaire chez vous, n’hésitez pas à mettre de la vaseline sur ces parties pour protéger votre poulette.

Les poules pondent-elles en hiver ?

Voilà la grande question qui taraude beaucoup de propriétaires de poules. En théorie, les jours sont moins longs, cela perturbe le cycle des poules et elles pondent moins. Mais cela dépend de la race de la poule pondeuse, de son âge, de son alimentation, de ses conditions de vie… et de la nature elle-même. A conditions égales, certaines vont continuer à pondre, d’autres vont pondre un peu moins, il n’y a pas vraiment de règles. En ce moment, j’ai trois poules pondeuses rousses qui ont environ 9 mois, elles n’ont pas cessé de pondre durant l’hiver.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply