Pourquoi achète-t-on des œufs par 6 ou par 12 ?

Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir pourquoi les œufs (et pas seulement les œufs, d’ailleurs) étaient conditionnés par 6 ou par 12 ? Non ? Et bien faisons un petit tour au Moyen-âge.

Un système de comptage très ancien

Au Moyen-âge, les calculatrices n’existaient pas. Et tous les commerçants n’étaient pas des as du calcul. Il a donc fallu trouver un moyen de compter de manière simple et rapide. Aujourd’hui, on compte sur nos doigts. Au Moyen-âge, on comptait sur nos phalanges. En dehors du pouce, nous avons 12 phalanges. Ce pouce servait à compter sur les phalanges lorsque la seconde main n’était pas libre. Mais ce n’est pas tout. Le nombre 12 est connu pour se diviser facilement. C’est en effet un multiple de 2, 3, 4 et 6. Le conditionnement des produits s’est ainsi adapté à la méthode de comptage, c’est pourquoi les œufs étaient vendus par 6 ou 12. A noter que les huîtres sont elles aussi vendues par 12. Si l’on ne compte plus de la même manière, la vente à la douzaine a perduré.

Poule oeuf

Le 12, un nombre universel ?

Durant très longtemps, jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, le 12 était très présent dans les calculs mais on le retrouvait également dans les unités de longueur :
– un point correspondait à 1/12e de ligne
– une ligne correspondait à 12 points
– un pouce correspondait à 12 lignes
– un pied du roi correspondait à 12 pouces.

Ce 12, on le retrouve dans de nombreux domaines à l’image de la poésie. Rappelez-vous l’alexandrin et ses 12 pieds. Regardez votre horloge, elle affiche 12 heures, de même qu’il y a 12 mois dans une année. Et même dans la mythologie grecque, on retrouve les 12 titans, les 12 travaux d’Hercule. Et des exemples comme ceux-là, il y a en a bien d’autres.

A présent, vous en savez plus sur le conditionnement des œufs par 6 ou par 12, même si l’on retrouve aujourd’hui quelques boîtes de 10 œufs, notamment les œufs bio.